Tracker d’activité pour la natation (partie 2) – 5 questions pour vous aider à faire le bon choix

Technologie
Écrit par: Filippo Antoniello at 18 octobre '16 0
You are reading: Tracker d’activité pour la natation (partie 2) – 5 questions pour vous aider à faire le bon choix

Je dois l’avouer : il m’a fallu plus longtemps que prévu pour obtenir une compréhension correcte de ce que le marché a à offrir et ce dont j’ai vraiment besoin (lien vers Avez-vous vraiment besoin d’un traqueur d’activité pour la natation ? ), mais, avec votre aide, j’ai réussi à clarifier mes pensées et définir moi-même une série de questions pour m’aider à faire le bon choix.

1. DESIGN OU FONCTIONNALITÉ ?

Certains appareils ont un look vraiment sexy, comme les écouteurs étanches Bluetooth ou les produits Dash par Bragi, qui vous permettent même d’écouter de la musique. La montre Withings Activité a un merveilleux design vintage, si inhabituel pour un objet «intelligent». Ensuite, il y a la conception minimale de Misfit Shine (que j’ai depuis environ un mois maintenant), afin de pouvoir enregistrer l’activité sportive dans l’eau. Néanmoins, comme c’est souvent le cas, avoir un beau design nécessite souvent d’accepter certains compromis et si vous voulez la plus grande précision possible, au moins dans le cas de la natation, vous allez devoir faire quelques concessions mineures en termes d’esthétique.

2. EAU LIBRE OU PISCINE ?

Quelle est la différence ? Un GPS est extrêmement important pour la natation en eau libre, car il permet évidemment de définir votre propre parcours dans l’eau. Bien sûr, vous ne pouvez pas le faire dans les piscines intérieures (il n’y a pas de signal à l’intérieur des bâtiments).
Il y a quelques excellents appareils équipés de GPS qui peuvent également être portés dans la vie quotidienne, mais, malheureusement, ils peuvent être assez coûteux. Regardez par exemple le Garmin fēnix® 3 HR, le Suunto Ambit3 Run ou le Polar V800, haut de gamme dans leurs catégories et aimés par beaucoup de triathlètes. Si vous êtes prêt à faire quelques concessions, le TomTom Multi-Sport Montre GPS est extrêmement fonctionnel et a une étiquette de prix plus compétitive. Ces appareils fonctionnent également dans la piscine, mais est-il vraiment judicieux de dépenser autant d’argent quand vous ne comptez utiliser qu’un tiers de ses fonctions ?

3. EN ÉQUIPE OU SEUL ?

Ça c’est une question facile. Certains types de technologie ne sont utiles que si vous faites partie d’une équipe avec un entraîneur qui vous regarde nager. Tous les autres types sont « self-service ».
Des outils comme Triton sont conçus pour aider les entraîneurs à former leurs athlètes plus efficacement, leur permettant de surveiller plusieurs nageurs différents dans la piscine en temps réel. Avida Sport Swim Faster fonctionne sur le même principe, mais permet également à l’entraîneur de communiquer vocalement avec son nageur. Au Royaume-Uni différentes piscines offrent maintenant le SwimTag, un appareil que l’on vous donne quand vous entrez dans l’eau, puis que vous rendez lorsque vous quittez la piscine. Cela signifie que l’utilisateur peut accéder à toutes ses données sur internet et même participer à des compétitions en ligne.

4. COMPETITEUR OU AMATEUR ?

Les nageurs expérimentés m’ont appris que la fréquence cardiaque fait tout. Et que ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose si votre fréquence cardiaque augmente, cela dépend du type d’entraînement que vous faites. En un mot, quand vous atteignez un certain niveau, connaître votre fréquence cardiaque est d’une importance vitale pour vous améliorer. Vous pouvez généralement lire votre fréquence cardiaque grâce à des LED vertes ou des lumières infra-rouges, qui calculent votre fréquence cardiaque sur la base du flux sanguin de votre peau. Il y a quelques problèmes avec ce type de technologie dans l’eau, à la fois dans la mer et la piscine. A cet égard, Swimovate utilise une technologie « classique » basée sur une sangle de poitrine et une smartwatch. Mais, encore une fois, l’eau peut créer des problèmes en termes de confort et de précision. Dans une autre optique, Instabeat est un dispositif futuriste qui, attaché à vos lunettes, mesure votre pouls depuis votre temple, enregistre votre rythme cardiaque, et montre le résultat sous la forme d’une LED lumineuse.
Même s’il est vraiment conçu pour les «pros», Xmetrics ignore course le rythme cardiaque et se concentre sur toutes les informations qu’il est possible de recueillir à travers un dispositif que vous portez derrière votre cou, et qui peut même enregistrer la qualité de votre respiration.

5. EN TEMPS RÉEL OU RETARDÉ (à savoir smartwatch ou smartband)?

Bon, alors, vous aimez toutes les fonctions, nager de votre propre chef dans la piscine et vous vous considérez comme un amateur éclairé. Il n’y a plus qu’une seule question que je dois vous poser : «Quand voulez-vous avoir toutes les informations ? » Un dispositif avec un écran, à savoir une smartwatch, vous permet de savoir en temps réel. Cette catégorie de dispositifs comprend Garmin Swim ou Swimmo (une start-up prometteuse), qui sont faits sur mesure pour les nageurs et ont un écran, de sorte que vous n’avez pas à tenir le compte du nombre de tours que vous avez nagé ou vous rappeler combien de coups que vous avez effectués etc. Bien sûr, un moyen d’affichage signifie un appareil plus grand, et si une montre ordinaire vous dérange déjà lorsque vous nagez, alors peut-être ces dispositifs ne sont-ils pas faits pour vous. Parmi les dispositifs assurant la rétroaction en temps réel mais sans affichage, il vaut la peine de mentionner Swimbot, qui vous permet même de voir des didacticiels vidéo pour améliorer votre technique et fournit également une entrée audio pour vous corriger.
Les smartbands, d’autre part, travaillent sur un principe différent et mémorisent vos activités afin que vous puissiez les regarder plus tard, d’une manière plus organisée, à l’aide d’applications : les plus populaires sont Jaybird Reign, Amiigo, Moov (qui a même des fonctions de motivation et de coaching personnel) et Atlas Smartband (bien que les mesures pour la natation soient prétendument « bientôt disponibles »).

CONCLUSIONS
Si, après avoir étudié toutes ces informations, vous avez encore des doutes quant à l’utilité d’un suivi d’activité, mais que vous êtes toujours curieux de savoir pourquoi ils deviennent si populaires, peut-être avez-vous besoin de tester un.
Mon conseil serait d’acheter un de seconde main ou bien un dispositif à faible coût (ou mieux encore en emprunter un à quelqu’un d’autre !). Utilisez-le régulièrement pendant au moins un mois et décidez ensuite si vous obtenez des avantages réels. Il pourrait vraiment élargir vos horizons et devenir une habitude agréable pour vous fournir une motivation supplémentaire… ou bien c’est seulement le dernier gadget à la mode, qui ne vous manquera pas. Mais sans le tester, vous ne le saurez jamais !
Après tout, rappelez-vous combien de personnes disaient : « pourquoi je prendrais un smartphone ? » Il y a à peine 10 ans.
Peut-être que vous avez seulement besoin d’une application téléchargée sur votre téléphone portable pour enregistrer tout votre entrainement, regarder des vidéos de démonstration et prendre des notes… mais nous regarderons tout ça dans notre prochain post. Restez à l’écoute !

Author

Écrit par:

Filippo Antoniello

Technology geek, solitary traveller, lover of beauty, former fencer, novice swimmer and terrible at describing himself. I work for arena as a Digital Brand Manager, so if you do not like this blog we will never be friends.

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...