Première fois : la combinaison de natation !

Vie de nageur
Écrit par: Valeria Molfino at 13 juillet '16 0
You are reading: Première fois : la combinaison de natation !

Avant même d’en acheter une, vous aurez probablement entendu toutes sortes d’histoires au sujet de ces combinaisons. Des histoires selon lesquelles, il est tellement difficile de les enfiler, que les gens sont terrifiés à l’idée de les enfiler de nouveau, que parfois lorsque vous en portez une, vous ne pensez qu’à la retirer tellement elle est serrée. Oui, nous parlons de ces fameuses combinaisons, un vrai cauchemar pour tous les nageurs avant la compétition.

Que vous aimiez la compétition en bassin ou en eau libre, tôt ou tard viendra le moment où vous devrez penser à acheter une combinaison.

La première fois que j’ai acheté une combinaison, je suis allée dans un magasin spécialisé, c’était environ une demi-heure avant la fermeture et la vendeuse m’a dit qu’il ne restait plus assez de temps pour essayer les combinaisons : « revenez quand vous aurez plus de temps ». Plutôt agacée et déçue, j’ai décidé de ne pas abandonner et je suis revenue le lendemain, bien décidée à faire l’achat. La vendeuse a pris mes mesures et a sorti d’une boîte une combinaison minuscule, extrêmement serrée. J’ai pensé qu’il serait absolument impossible de l’enfiler. « Celle-ci est trop petite », ai-je dit, la vendeuse a répondu : « non, c’est votre taille, elle doit vous coller au corps comme une seconde peau ». Il m’a fallu trois quarts d’heure pour l’enfiler correctement, non sans m’être contorsionnée dans tous les sens comme un boa constricteur, à la fin j’avais l’impression d’avoir été littéralement emballée sous vide. La vendeuse m’a assuré que c’était la bonne taille et je suis repartie chez moi avec la nouvelle combinaison que je venais d’acheter. J’étais heureuse, mais complètement inconsciente de ce qui allait se passer lors de ma prochaine course en eau libre.

Le soleil brillait lorsque je suis arrivée à la plage, dans la chaleur agréable d’un dimanche matin, enthousiaste à l’idée de la course à venir. Sur le rivage les autres nageurs se couvraient déjà de vaseline afin d’éviter les frottements pendant la course, tandis que d’autres faisaient la queue pour mettre leur combinaison de course dans l’une des cabines disponibles. Mon tour est venu et je me suis vite rendu compte de ce qui m’attendait : devoir mettre ma combinaison toute seule dans cette chaleur, avec la file des athlètes impatients qui attendaient devant la petite cabane exigüe.

J’ai réussi à surmonter l’épreuve, mais depuis ce moment-là j’ai radicalement changé d’opinion. Après avoir passé 45 minutes dans un espace confiné, essayant de me familiariser avec cette combinaison incroyablement serrée, le regard désespéré des filles dans les vestiaires, qui essayent d’enfiler leur combinaison avant une course, centimètre par centimètre, prend tout nouveau sens.

Depuis ce jour, j’échange des regards convenus avec les autres participantes des courses en eau libre, qui tout comme moi doivent mettre, dans un temps si court, ces combinaisons serrées, dans des espaces confinés.

Mais j’ai également appris que je ne pourrais jamais me passer de ma combinaison de course !

—————

Vous cherchez le maillot de bain idéal pour vos propres besoins ? Jetez un œil par ici ! 

Author

Écrit par:

Valeria Molfino

Valeria Molfino is a 30-year-old with lots of stories to tell. She is a keen swimmer and runner but, above all, passionate about writing. She has always been a Blogger and loves to observe and describe people and their relationships, grasping all the most deeply hidden nuances and connections. She has a degree in Media Languages to give her a deeper understanding of communication and a Master’s in Multimedia Communication, so that she can express herself more methodically and concisely. For her swimming is not just a sport, but a means of expressing freedom and lightness.

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...