Comment faire bon usage de votre pullbuoy ?

Conseils de pro
Écrit par: arena coaches at 15 décembre '15 0
You are reading: Comment faire bon usage de votre pullbuoy ?

Dans un article précédent, Pull kick, l’accessoire d’entraînement d’arena, nous avons mentionné l’importance d’autres accessoires comparables au pullbuoy, conçus pour améliorer votre force du haut du corps et votre position dans l’eau.

Dans cet article, vous trouverez un guide pour tirer le meilleur parti de cet outil simple mais efficace qui vous aidera à améliorer votre posture et à développer votre force du haut du corps.

Comment utiliser un pullbuoy ?

  • Ne pas trop utiliser les jambes. Un coup de pied doux est conseillé pour aider à la rotation du haut du corps pendant la nage en crawl.
  • Ne pas tendre votre corps. Laissez vos jambes flotter naturellement. Une position non naturelle pourrait provoquer des crampes dans les mollets.
  • Placez le pullbuoy dans différentes positions. Le pullbuoy peut être placé entre vos chevilles, vos mollets, vos genoux ou la partie inférieure de vos cuisses. Cela permettra d’améliorer votre équilibre dans l’eau.

Ce dernier point est extrêmement important, car le pullbuoy vous aidera à flotter correctement, réduira votre traînée dans l’eau, augmentera votre puissance et donc votre vitesse.

Pour améliorer la position de votre corps, faites attention à ces 3 points clés qui peuvent être corrigées en utilisant le pullbuoy :

1. Concentrez-vous sur la position de votre tête.

Si votre tête est trop élevée ou trop basse, cela jouera sur la position de vos hanches et de vos jambes, ce qui peut augmenter la traînée dans l’eau.

  • Placez le pullbuoy entre vos cuisses : vos jambes flotteront, vous pourrez donc vous concentrer sur la position de votre tête. Fixez la ligne noire avec vos yeux à un angle d’environ 45 ° sous l’eau. Cela vous permettra de mieux briser la surface de l’eau, en créant moins de traînée et une plus grande force de propulsion vers l’avant.

2. Concentrez-vous sur la position de vos épaules.

Une erreur très commune en nage libre est de trop faire tourner vos épaules. Il en résulte un mouvement incorrect du bras et un coup de pied irrégulier pour tenter de garder votre corps en équilibre.

  • Placez le pullbuoy entre vos genoux et imaginez que votre haut du corps est à l’intérieur d’un rectangle. L’objectif est de garder votre corps en ligne droite, en éliminant tout mouvement latéral excessif et en faisant un mouvement de bras plus symétrique.

3. Concentrez-vous sur votre «noyau dur».

Nous avons parlé de l’importance de renforcer votre « noyau ». Cela relie le haut du corps au bas du corps, créant une symétrie entre vos épaules et vos hanches. Si cette zone est trop faible, votre nage ne sera pas efficace.

  • Placez le pullbuoy entre vos chevilles et concentrez-vous sur votre tronc. Essayez de détendre votre corps autant que possible, imaginez que vous étirez votre tête aussi loin que possible vers l’avant en pointant vos pieds derrière vous. Cela vous aidera à étendre la partie supérieure de votre corps et détendre votre tronc pour stabiliser la colonne vertébrale.

Les exercices ci-dessus sont recommandés pour le crawl, mais si vous êtes un nageur plus expérimenté, vous pouvez aussi les essayer avec le dos crawlé.

Si ces techniques s’avèrent trop difficiles en utilisant un seul pullbuoy, vous pouvez commencer par en utiliser deux pour plus de stabilité. L’important est d’effectuer tous les exercices correctement.

—————

Vous cherchez l’équipement parfait ? C’est par ici !

Author

Écrit par:

arena coaches

Swim coaches, trainers and experts will give you all kinds of tips for performing at your best in both training and races. Meet the coaches

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...