Vélo, les 3 facteurs qui peuvent affecter votre vitesse !

Eau libre et Triathlon
Écrit par: arena coaches at 6 avril '16 0
You are reading: Vélo, les 3 facteurs qui peuvent affecter votre vitesse !

La vitesse sur vélo est influencée par trois facteurs. Découvrez ces facteurs et comment ils peuvent affecter votre coup de pédale.

1. Force

En comparant votre entraînement avec celui d’un ami, vous pourriez être surpris de constater qu’il peut arriver au même résultat en produisant moins d’effort. Cette différence est due à la force de pédalage !

La force est le facteur qui influe sur la vitesse et sur lequel nous avons le contrôle le plus facile. Chaque cycliste veut savoir comment améliorer sa force de pédalage. Il est évident que l’augmentation de la force appliquée augmentera la vitesse.

  • Pour augmenter votre force, essayez les coups répétés à faible cadence sur une surface plane. Après environ 20 km de vélo rapide, passez la vitesse la plus basse et faites 1 km, passez au rapport supérieur et faites 2 km, passez à la vitesse supérieure et faites 3 km, passez à la vitesse supérieure et faites 4 km sans interruption. Là, faites 10 km à faible cadence puis répétez l’exercice principal.

Vous devez utiliser un moniteur de fréquence cardiaque et un compteur de cadence afin de garder sous contrôle à la fois la fréquence cardiaque (bpm) et la puissance (watts) que vous générez lorsque vous appuyez sur les pédales.

2. Poids

Il y a deux poids dont vous devez tenir compte : le vôtre et celui du vélo. Prenons deux cyclistes. Le premier pèse 80 kg et génère une puissance de 225 watts. Cette force lui permet de se déplacer vite. Mais si le deuxième cycliste pèse 65 kg et produit 225 watts, il sera plus rapide que le premier tout simplement parce que tout en produisant la même puissance, son poids inférieur lui permet d’utiliser moins d’énergie pour avancer.

Ensuite il y a le poids du vélo. Beaucoup de cyclistes sont préoccupés par le poids des différentes composantes de leurs vélos ; même une ou deux bouteilles d’eau peuvent faire une différence sur la puissance de sortie et par conséquent la vitesse obtenue. Par conséquent, faites attention : examinez attentivement ce que vous transportez !

3. Résistance.

Le troisième facteur qui influe sur la vitesse c’est la résistance : la densité de l’air, la vitesse du vent et votre poids. Il est difficile de mesurer la résistance, mais dans le but de surmonter ce facteur « pénalisant » vous devriez commencer par une bonne position sur le vélo.

Rappelez-vous que l’équilibre entre l’aérodynamique et le confort est important. Si vous avez une position très agressive en essayant d’atteindre la vitesse maximale, vous serez moins efficace et vous ne serez pas très à l’aise.

En outre, il y a plusieurs autres éléments qui peuvent affecter l’aérodynamique, comme la forme du casque, le profil des roues, la taille des prolongements de tige du guidon et même la forme de la bouteille d’eau.

En conclusion, les cyclistes plus lourds sont légèrement désavantagés, surtout s’ils n’ont pas une bonne posture. Les cyclistes moins lourds avec un bon rapport puissance-poids vont être plus avantagés sur un terrain accidenté, tandis que les cyclistes qui ne sont ni lourds ni puissants, mais qui ont une très bonne position sur la selle, seront en mesure de maximiser leurs performances sur tout type de terrain.

Author

Écrit par:

arena coaches

Swim coaches, trainers and experts will give you all kinds of tips for performing at your best in both training and races. Meet the coaches

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...