Comment traiter les blessures orthopédiques et rhumatismales dans l’eau ?

Forme, beauté et bien-être
Écrit par: Marco Borreca at 24 juin '16 0
You are reading: Comment traiter les blessures orthopédiques et rhumatismales dans l’eau ?

À un certain moment dans votre vie, vous êtes susceptible de subir des blessures de différents degrés de gravité, telles que les entorses accidentelles ou un genou endolori après un match de foot à cinq.

Pas de panique : il y a toujours une solution et l’eau peut s’avérer être un allié précieux pendant le processus de réadaptation ainsi que pour traiter différents types de pathologies.

Dans ce premier article, nous allons commencer par voir comment l’eau peut être utilisée pour le traitement des affections orthopédiques et rhumatismales.

Elles se classent en cinq différents sous-groupes, et le traitement est divisé en plusieurs phases.

– Le groupe A comprend les opérations visant à reconstruire les ligaments, à traiter les cartilages endommagés, les disques déplacés et la scoliose.

Vous serez préparé aussi bien physiquement que mentalement avant l’opération. Le but est de vous motiver à travailler dur pendant la phase de récupération.

Vous aurez beaucoup d’exercices à faire après l’opération, avec un effort en augmentation progressive.

Pendant la troisième et dernière étape, vous consoliderez les résultats obtenus et vous deviendrez suffisamment indépendant.

Exemple d’exercice pour les opérations de cartilage :

En vous appuyant contre le mur du grand bassin, dans une position verticale et avec un flotteur sous vos bras, pliez votre jambe blessée vers l’arrière à un angle maximal de 90° puis redressez-la à nouveau jusqu’à ce qu’elle revienne à sa position de départ.

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_video link= »https://youtu.be/REXInmpBntU »][/vc_column][/vc_row]

 

– Le GROUPE B comprend le traitement des fractures, les luxations des articulations, les blessures musculaires et les tendons endommagés.

Les objectifs pendant la phase postopératoire sont les mêmes que ceux énumérés pour les blessures du groupe A, il en est de même pour la phase de suivi.

Exemple d’exercice pour les lésions des membres supérieurs à exécuter au cours de la phase de suivi :

En vous tenant à la verticale avec vos bras le long de vos côtés, soulevez votre bras blessé, gardez-le étendu, d’abord jusqu’à 90°, puis 180°, revenez à la position de départ puis déplacez-le vers l’arrière à un angle de 50°. Cet exercice doit être effectué très lentement.

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_video link= »https://youtu.be/c4nWFNZQfRI »][/vc_column][/vc_row]

 

– Le GROUPE C comprend les lésions médullaires et les disques déplacés.

Pour traiter ces blessures, vous aurez des exercices de relaxation pendant la phase de récupération, ils visent à détendre les muscles en question et de cette façon à correctement aligner votre colonne vertébrale. Vous aurez des exercices passifs et actifs pour étirer votre dos.

Exemple d’exercice de relaxation pour les lésions médullaires et/ou les disques déplacés :

Pendant que vous serez allongé sur le dos dans une position totalement détendue, flottant dans l’eau, votre thérapeute placera un tube flottant sous votre genou (creux du genou) et un autre sous votre cou qui devra être étiré face vers le haut, afin d’enlever du poids de votre colonne vertébrale.

Cet exercice est également très utile pour les femmes enceintes et permet de détendre pleinement les muscles dorsaux, lombaires et ceux du cou.

M11W2_gruppoC

– Le Groupe D comprend l’arthrose et l’ostéoporose.

La clé est de rester aussi actif que possible pendant la phase de suivi sans s’infliger trop de douleur. Comme indiqué précédemment, l’eau peut être extrêmement utile à cet égard, vous permettant d’effectuer des exercices simples, mais extrêmement efficaces. Les exercices peuvent être décomposés en parties séparées — et donc cibler une partie de votre corps — ou être effectués dans leur intégralité.

Exemple d’exercice visant à contrôler le mouvement et l’équilibre :

En vous tenant debout dans une position verticale avec vos bras grand ouverts et reposant sur des flotteurs, avec vos pieds sur une planche, maintenez vos genoux pliés à un angle de 90°. Au cours de la seconde partie de l’exercice, essayez d’allonger votre jambe vers le bas puis revenez à la position de départ.

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_video link= »https://youtu.be/vpzZ1fx9yyI »][/vc_column][/vc_row]

 

– Le GROUPE E comprend tous les autres types d’affections rhumatismales.

Si vous souffrez déjà de façon aiguë de ce genre de maladie, il est conseillé de vous reposer et de prendre les médicaments qui vous seront prescrits.

Un traitement par massage à l’eau et par de simples mouvements des articulations aidera à réduire l’inflammation pendant la phase de récupération.

D’autre part, des exercices doux destinés à maintenir votre tonus musculaire sont idéaux pendant la phase de suivi ; des choses comme l’aquaforme (aérobic doux dans l’eau) par exemple, peuvent s’avérer utiles.

Le mois prochain nous verrons les troubles neurologiques, mais dans l’intervalle profitez d’une bonne séance de natation et d’un peu de détente.

—————

Vous cherchez l’équipement parfait ? C’est par ici !

Author

Écrit par:

Marco Borreca

Marco Borreca was born in Milan in 1985. After his competitive swimming career, he continued his sports studies graduating from the faculty of Preventive and Adaptive Motor Sciences in Pavia. He has been working as a swimming/ fitness instructor and rehabilitation expert at various sports centres since he was very young. He mainly focuses on using water for recovering motor skills in the case of sports injuries and disabilities. He currently works for a municipal sports centre as the Head of Fitness and also works for a private practice as a kinesiologist.

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...