Compléments alimentaires, alliés ou faux amis de la performance sportive ?

Forme, beauté et bien-être
Écrit par: Arena at 15 novembre '16 0
You are reading: Compléments alimentaires, alliés ou faux amis de la performance sportive ?

Nous essayons de comprendre quand il est utile de compléter les éléments nutritifs ou quand, au contraire, il est tout simplement suffisant de réguler son alimentation.

Compléments alimentaires : alliés précieux de la performance sportive ou suppléments inutiles ? Dans cet article, nous allons essayer de faire la lumière sur un phénomène qui génère un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros, en particulier en ce qui concerne les suppléments pour le sport, fabriqués avec des acides aminés, des vitamines et des minéraux.

Ils peuvent être achetés librement, sans ordonnance, dans les supermarchés, les magasins d’aliments naturels, les magasins spécialisés ou sur Internet.
Mais sont-ils vraiment nécessaires?

Les sports en compétition ou en amateur ?

Dans le premier cas, les médecins ou les nutritionnistes sportifs peuvent prescrire des vitamines comme suppléments pour une nutrition adéquate afin de parvenir à un état nutritionnel optimal.

Puisque la performance sportive, dans ce cas, nécessite un degré élevé d’activité musculaire et une consommation importante d’énergie (jusqu’à deux fois plus que pendant les jours de repos), vous pouvez penser à utiliser des compléments pour suppléer la perte de minéraux, de vitamines et de protéines.

Si vous êtes un nageur amateur et pratiquez l’activité pendant environ 1 à 2 heures de 2 à 4 fois par semaine, même avec un grand effort physique, vous pourriez être en mesure de le faire sans suppléments et de compter uniquement sur un régime alimentaire équilibré.

Quel est le but des compléments alimentaires pour nageurs ?

Que ceux qui ont déjà entendu dire que la protéine est habituellement prise en grande quantité afin de développer les muscles lèvent la main. Eh bien, les protéines ne peuvent pas augmenter le volume et la force de vos muscles, parce que leur travail consiste à réparer les structures musculaires endommagées. De nombreux athlètes utilisent des suppléments d’acides aminés ou suivent des régimes riches en protéines, mais attention, car des quantités excessives de protéines peuvent conduire à des déséquilibres et des dysfonctionnements, en particulier pour les reins et les os.

En général, les hydrates de carbone (glucides) ne doivent pas être retirés du régime alimentaire d’un nageur, que ce soit au moment des repas ou lors de sessions de formation, en donnant la priorité à aux glucides complexes tels que les pâtes complètes et le riz brun. Un régime équilibré doit contenir en moyenne 55 à 60% de glucides, 20 à 25% de graisses végétales et 20% de protéines.

Regardez ces muscles !

Dans tous les cas, des disciplines telles que le 100m, 200m ou 400m, avec une durée courte et une plus grande intensité, ont un besoin en protéines en adéquation avec l’effort fourni. Même les graisses jouent un rôle clé lors des questions énergétiques, et, en particulier, les acides gras insaturés (acide linoléique, oméga 3) et les acides gras à chaîne courte, contenus dans les huiles et les fruits.

De quoi un nageur a-t-il besoin ?

Si vous ne voulez pas subir une fatigue excessive, il est essentiel d’utiliser efficacement les réserves d’énergie, en associant le bon programme d’entraînement à un régime alimentaire approprié. Au cours d’une charge de travail élevée, par exemple, un supplément contenant des glucides (ou hydrates de carbone) sera la meilleure option, tandis que dans le cadre de sessions de formation longues et intenses, vous devriez prendre des acides aminés qui stimulent la synthèse des protéines, car le muscle subit catabolisme et anabolisme (en Français courant , d’abord il brûle, puis il se reconstruit).

Les muscles du nageur sont bien définis, souples, élastiques et effilés. C’est pour cette raison que la consommation maximale d’oxygène est en moyenne inférieure à celle d’un coureur ou un cycliste.

La nourriture pèse souvent sur le système digestif et contient des déchets qui peuvent perturber les entrainements et la compétition. Puisque l’alimentation n’est pas toujours en mesure de combler tous les besoins, on peut recourir à des compléments alimentaires naturels, très concentrés, et capables de rééquilibrer rapidement les fonctions et les pertes nutritionnelles que le corps subit pendant l’effort.

Cependant, ils doivent être choisis de façon intelligente et en fonction des besoins physiques réels. De cette façon, lorsqu’ils sont combinés avec de la volonté, un esprit de sacrifice et des entrainements sérieux, ils peuvent être de très bons alliés pour l’amélioration de la performance athlétique.

—————

Sources consultées :
Maurizio Tommasini, biologiste and nutritioniste (http://www.mauriziotommasini.it/)
Dietatleta (http://www.dietatleta.it/)
Cibo360 (http://www.cibo360.it/)
Photo credit: « Supplements – lycopene, ubiquinol, cherr » (CC BY 2.0) par HealthGauge
Author

Écrit par:

Arena

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...