fbpx

Le champion olympique Florent Manaudou rejoint l’équipe arena elite

Team arena
Écrit par: Arena at 21 novembre '19 0
You are reading: Le champion olympique Florent Manaudou rejoint l’équipe arena elite

Arena a le plaisir d’annoncer une nouvelle collaboration avec Florent Manaudou en vue des jeux olympiques de Tokyo 2020. Le jeune français de 29 ans a remporté la médaille d’or pour le 50m nage libre aux jeux olympiques de 2012 à Londres et a remporté 4 titres internationaux et pas moins de 6 titres européens entre 2013 et 2016 en nage libre et papillon.

“C’est une nouvelle aventure et c’est super pour moi,” selon Manaudou. “Je suis très heureux d’être de retour dans la course cette année, je me sens plus fort avec le soutien d’arena. Je portais le Jammers arena à Sette Colli (en juin 2019) et j’étais très satisfait. Selon moi, la technologie carbone est sans aucun doute la meilleure sur le marché et j’adore le modèle Carbon Flex VX mais je suis juste qu’ils vont faire encore mieux bientôt. Je suis confiant sur le fait qu’arena, les maillots et les équipements de la marque m’apporteront le soutien physique et moral nécessaire pour ce nouveau challenge Olympique.”

Toute son enfance Manaudou a partagé son temps entre le terrain de handball et la piscine mais lorsqu’il a décidé de se consacrer entièrement à la natation à l’âge de 13 ans son grand frère Nicolas l’a accompagné dans la préparation de son premier titre : le championnat français junior de nage libre 50m. Il faudra alors attendre 4 ans de plus pour le voir apparaître de manière régulière sur les podiums internationaux en commençant par son premier titre de champion international à Shanghai en 2011 arrivé en cinquième position sur le 50m papillon. Un peu plus tard la même année il pris la décision de déménager dans le Sud pour rejoindre sa soeur Laure au Cercle des nageurs de Marseille avec le coach Romain Barnier.

2012 c’est avéré être une année charnière pour Manaudou qui a remporté le titre Olympique 50m nage libre à Londres bien que positionné en “outsider” dans le couloir 7. Il est alors non seulement le seul français à remporter une médaille lors de cette compétition mais aussi le plus rapide de l’histoire dans une combinaison textile (21.34). C’est par ailleurs la première fois que des frères et soeurs remportent des médailles d’or en natation, sa soeur Laura ayant déjà remporté le 400m nage libre aux jeux de 2004 à Athènes.

L’année suivante aux championnats du monde à Barcelone, Manaudou est allé jusqu’en finale en 50m nage libre et papillon sans pour autant monter sur le podium. Néanmoins avec l’équipe française de relai il a remporté l’or pour le 4x100m nage libre. Son ascension a continué en 2014 lorsqu’il a remporté 4 médailles d’or aux championnats d’Europe de Berlin (50m & 100m nage libre, 50m papillon, 4x100m nage libre) puis 6 médailles aux championnats du monde en petit bassin et notamment trois médailles d’or et deux records mondiaux (50m nage libre et 50m dos) qui n’ont toujours pas été détrônés.

2015 a été une année pleine de succès pour Manaudou qui a remporté le 50m nage libre, 50m papillon et 4x100m nage libre à Kazan, performance qui constitue son record non-officiel en textile (21.19). Après trois médailles d’or aux championnats d’Europe à Londres, Manaudou est double médaillé d’argent lors des Jeux olympiques de Rio 2016 (4×100 m et 50m libre) et rate la médaille d’or à un centième de secondes.

En septembre 2016, Manaudou a décidé mettre sa carrière de nageur entre parenthèses pour poursuivre sa passion pour le handball, il joue alors pour le club d’Aix-en-Provence avant d’annoncer son retour à la natation en mars 2019. Lors de sa première compétition en presque trois ans le Sette Colli à Rome en juin il enregistre 21.72 au 50m nage libre arrivant ainsi second derrière le champion du monde médaille d’argent et le brésilien Bruno Fratus membre de l’équipe arena elite. Un prochain événement de l’International Swimming League (ISL) est prévu dans son calendrier en tant que membre de l’équipe Energy Standard : Londres (23-24 novembre) avec également Las Vegas (20-21 décembre) à venir si son équipe se qualifiait pour les finales ISL. En décembre il sera aussi à Glasgow pour les championnats européens en petit bassin (4-8 décembre) et à Angers pour les Championnats nationaux en petit bassin (12-15 décembre).

“Florent a déjà démontré qu’il est l’un des meilleurs sprinteurs du pays spécialisé dans ces disciplines” selon Giuseppe Musciacchio, co-PDG d’arena, “et on reste persuadés qu’il a encore des choses à montrer au monde de la natation. Nous sommes fiers d’être à ses cotes pour ce comeback. Avec Florent de retour dans le bassin les événements à venir à Tokyo au printemps vont surement faire des vagues.

Author

Écrit par:

Arena

POUR TOUT SAVOIR SUR LA NATATION

REJOIGNEZ-NOUS ET RECEVEZ TOUTES LES DERNIERES ACTUS!

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...

Que diriez-vous d’un accès privilégié au contenu exclusif arena?

REJOIGNEZ NOTRE COMMUNAUTÉ !

Inscrivez-vous à la newsletter. Vous serez le premier à lire les nouveautés et à découvrir les offres exclusives réservées aux membres.

wave