4 choses à savoir sur la natation

Vie de nageur
Écrit par: Rebecca Gillis at 24 août '16 0
You are reading: 4 choses à savoir sur la natation

Chaque sport est unique. Ils ont chacun leurs propres règles, systèmes de points et terrains qui marquent leur individualité les uns par rapport aux autres. Chaque athlète, peu importe son sport, fait face à des luttes quotidiennes et des triomphes.

Pour les nageurs, il est pourtant particulièrement délicat d’expliquer aux néophytes la profondeur de notre sport. Une grande partie de ce malentendu provient de la caractéristique déterminante de ce sport : il se déroule sous l’eau. Je ne pourrais insister assez sur ce point ; il y a beaucoup de choses dont les gens ne se rendent tout simplement pas compte au sujet des sports sous-marins.

Pour commencer, nous ne disposons pas des branchies. La plupart d’entre nous ont en fait des capacités pulmonaires assez moyennes. D’une certaine manière, la respiration lorsqu’on est immergé dans l’eau est quelque chose qui devient assez naturel pour nous.

En tant que nageur longue distance, vous entrez dans un certain rythme tout en repoussant vos limites tour après tour.

À moins que ce soit un entraînement particulièrement épuisant, ou un entraînement avec une composante hypoxique, la respiration n’est généralement pas un de mes soucis. Ne vous y trompez pas, la natation est un sport de cardio et peut vous mettre à bout de souffle. Mais des années d’expérience peuvent faire en sorte que pivoter la tête d’un côté à l’autre devient une routine.

Il y a une blague récurrente dans la communauté des nageurs sur le fait d’avoir toujours de l’eau dans nos oreilles – et c’est tout à fait vrai. Entre secouer nos têtes d’un côté et de l’autre, ou sauter sur un pied, nous pouvons avoir l’air assez ridicule. Mais ce n’est rien comparé au moment où vous êtes réellement dans le bassin. Être dans l’eau peut bloquer la plupart des bruits, et peut modifier complètement les autres. Dans mon équipe, par exemple, il y a «Kat», «Zach», et «Matt». Quand mon entraîneur appelle l’un d’eux, cela fait exactement le même son dans l’eau. Sérieusement, je vis dans la peur constante que mon nom soit appelé pour une remarque et je lève un peu la tête à chaque fois que je l’entends crier dans ma direction générale.

Comme si, s’entraîner pour notre sport,  immergé dans les produits chimiques ne suffisait pas, les nageurs doivent également faire face à l’absence complète de divertissement visuel. Fixer une ligne noire sur le fond de la piscine peut rapidement devenir ennuyeux. Le seul changement de décor que nous avons sont les motifs du plafond lorsque l’on nage sur le dos. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus excitant, mais c’est toujours ça de pris 🙂

En termes de divertissements pendant les sessions particulièrement longues, la musique peut être une grande aide. Chantonner vos chansons préférées peut vraiment aider à passer le temps. Mais même quand la radio est en marche, les nageurs doivent souvent chanter en pointillé. Avoir la tête dans l’eau signifie que nous n’entendons que lorsque nous respirons ou nous arrêtons au bout d’une longueur. Hormis si vous connaissez la chanson relativement bien et que vous êtes prêts à relever le défi d’essayer de chanter les blancs dans votre tête au bon rythme, même écouter de la musique peut s’avérer être frustrant.

Il est assez clair que les nageurs ont un ensemble distinct de questions à traiter lors de leurs entraînements. Être sous l’eau si souvent peut être une nuisance (surtout les jours où les appareils de chauffage ne sont pas en route !), mais cela peut aussi être très gratifiant. Parfois, il n’y a pas de meilleure façon de se vider la tête qu’une belle longue nagée dans le réconfort tranquille qu’offre l’élément liquide. La piscine a été tant de choses pour moi : une évasion quand je devais être seul, puissante et résistante quand j’avais besoin d’être poussé plus fort, et accueillante quand je cherchais une certaine tranquillité d’esprit. Quel que soit le jour ou l’occasion, sous l’eau, j’ai toujours été à la maison, dans mon élément.

Author

Écrit par:

Rebecca Gillis

Hi! I’ve been swimming competitively since I was eight years old, and enjoy documenting the ups and downs of life as an athlete. Most of my days are spent on the pool deck, since I also work as a coach for young children, and as a lifeguard. Other than that, I’m a full time student and, like so many of my fellow swimmers, a food/nap enthusiast.

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...