Cette course… que je n’ai jamais nagée

Vie de nageur
Écrit par: Valeria Molfino at 10 novembre '17 0
You are reading: Cette course… que je n’ai jamais nagée

Nous lisons, nous parlons et parfois nous écrivons sur les souvenirs des courses auxquelles nous avons participé : nous décrivons nos réussites, nos peurs, les événements et les circonstances inattendues. Ce que nous mentionnons rarement, ce sont les courses auxquelles nous n’avons pas participé. 

Cela peut sembler absurde, mais est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous préparer pendant longtemps pour un événement, d’investir toutes vos ressources pour finalement vous retrouver incapable d’y participer ?  

Il y a quelques jours, j’étais à la plage de la ville où j’aurais participé à ma première course en eau libre de 3 km. Il ne sert à rien de décrire l’émotion, les attentes et la volonté de se dépasser dans ces eaux sauvages mais invitantes. J’ai tout préparé, je portais mon bonnet et mes lunettes tout en faisant semblant de ne pas remarquer que les vagues devenaient plus sauvages, bien que cela semblait évident pour les organisateurs confus. Des rumeurs ont commencé à circuler à propos de la course d’abord retardée et finalement annulée… tout comme le rêve de nager ces kilomètres tant désirés. 

À l’époque, après le soulagement initial de ne pas avoir à affronter la fatigue, la colère et la déception de ce que cette journée était supposée représenter se sont manifestées. Avec tristesse, vous pensez aux histoires que vous auriez pu partager avec vos amis et compagnons d’entraînement ou à l’expérience que vous auriez pu acquérir, et surtout l’objectif que vous auriez atteint.  

On repense à ce qui aurait pu arriver, cette possibilité pour nous de nous améliorer, même un peu, en prouvant ce nous pouvions faire. Dans le même temps, avec tristesse, nous réfléchissons à l’effort mis en place pour se lever tôt chaque matin pour s’entraîner, manger équilibré et se coucher tôt afin de récupérer toute l’énergie dont nous avions besoin le lendemain. 

Il n’y a pas grand-chose d’autre à ajouter lorsque vous vivez des jours comme celui-là. La colère et la tristesse demeurent, mais également la volonté de concourir à nouveau, de trouver la prochaine course pour vous y inscrire, afin de l’ajouter à votre liste de réalisations sportives et enfin savoir que vos efforts ont été récompensés. 

L’enthousiasme reste toujours intact, car s’améliorer nous donne la plus grande des satisfactions. 

Author

Écrit par:

Valeria Molfino

Valeria Molfino is a 30-year-old with lots of stories to tell. She is a keen swimmer and runner but, above all, passionate about writing. She has always been a Blogger and loves to observe and describe people and their relationships, grasping all the most deeply hidden nuances and connections. She has a degree in Media Languages to give her a deeper understanding of communication and a Master’s in Multimedia Communication, so that she can express herself more methodically and concisely. For her swimming is not just a sport, but a means of expressing freedom and lightness.

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...