fbpx

L’interview « accessoires » d’Aurélie Muller

Team arena
Écrit par: Marie Claude Prévitali at 24 mai '17 0
You are reading: L’interview « accessoires » d’Aurélie Muller

En compétition, les athlètes se présentent en chambre d’appel équipés d’une combinaison, de lunettes et d’un bonnet. Mais à peine sortis de l’eau, ils replongent en bassin de récupération, les uns avec palmes et planches, les autres avec Pull Buoy ou encore tuba frontal.

Au quotidien, les nageurs disposent de toute une panoplie pour faire leurs gammes. Les équipements interviennent à tous les stades d’une séance d’entraînement : pour s’échauffer, développer sa force musculaire ou explosive, travailler la coordination ou encore récupérer.

Entretien avec Aurélie Muller

De quel accessoire prends-tu le plus grand soin ?
Mes lunettes. Je les rince. Je les essuie. Je les adapte. Elles doivent vraiment être parfaites et faire partie de mon corps. Sur des grandes distances, elles doivent remplir leur office en s’intégrant au mieux au visage. Sans buée, en filtrant le soleil, en permettant de voir les adversaires, le coach, les trajectoires, les bouées…

Quel accessoire recommanderais-tu à un débutant ?
Le Pull Buoy. Il assure une certaine flottaison et permet de comprendre l’importance du gainage. Souvent, les nageurs débutants le prennent en pensant qu’ils vont les aider à travailler les bras, mais en fin de compte cela leur permet davantage de comprendre l’allongement et la rigidité du corps nécessaires pour commencer à glisser et profiter de sa propulsion.

La durée de vie d’un accessoire chez toi ?
Le plus longtemps possible. Je déteste gaspiller et je noue une « relation durable » avec ceux qui m’accompagnent au quotidien. On se crée des habitudes. Ce sont mes accessoires. Quand ils sont usés, c’est que nous avons bien travaillé ensemble. On fait le plus grand bout de chemin sans se quitter !

Customises-tu tes équipements d’entraînement ?
Je suis plutôt rigoureuse et j’aime bien que mes accessoires sont nets, propres, pros. Ce n’est pas un réfrigérateur sur lequel je pose des autocollants. J’aime bien quand cela garde une certaine « pureté ». Le design des produits, épuré, fluide, se suffit par lui-même. Il est beau !

As-tu une zone « faible » ? Quel accessoire pour la renforcer ?
Ma « zone faible » ce sont les jambes. J’enchaîne les longueurs avec la planche Kickboard pour les travailler.

Quel accessoire à quel moment ?
Pour s’échauffer : les palmes POWERFIN PRO avec une série d’éducatifs 16x50m

.

Pour développer sa force musculaire : le PULLBUOY en tournant les bras vite avec une bonne efficacité.

Pour travailler sa coordination : le tuba SWIM SNORKEL PRO pour un focus sur les mouvements de bras et de jambes.

Pour développer sa masse musculaire : les plaquettes ELITE FINGER PADDLES en fin d’entraînement pour accentuer la difficulté après 6km déjà parcourus.

Pour récupérer : la planche KICKBOARD pour récupérer en milieu ou en fin d’entraînement.

Author

Écrit par:

Marie Claude Prévitali

POUR TOUT SAVOIR SUR LA NATATION

REJOIGNEZ-NOUS ET RECEVEZ TOUTES LES DERNIERES ACTUS!

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...

Que diriez-vous d’un accès privilégié au contenu exclusif arena?

REJOIGNEZ NOTRE COMMUNAUTÉ !

Inscrivez-vous à la newsletter. Vous serez le premier à lire les nouveautés et à découvrir les offres exclusives réservées aux membres.

wave