fbpx

Le plus lent du couloir de nage

Vie de nageur
Écrit par: Valeria Molfino at 3 novembre '17 0
You are reading: Le plus lent du couloir de nage

Nous savons tous nager rapidement, en théorie : nous essayons toujours de trouver de nouvelles façons d’aller plus vite, de perfectionner nos mouvements et de mieux sentir l’eau, mais ce que nous oublions souvent, c’est simplement de profiter de la natation. 

Avant de rejoindre une équipe de natation, mes journées à la piscine passaient lentement ; je me dirigeais vers le bord de la piscine aussi lentement qu’une tortue, je trempais mes orteils dans l’eau pour tester la température puis, comme si je me détendais dans le SPA du coin, je trainassais pendant environ 30 minutes avant de plonger les épaules sous la surface de l’eau. 

Maintenant, au lieu de ça, j’arrive à la piscine cinq minutes avant le début de ma séance d’entraînement après avoir quitté le travail tard, puis je file vite sur le starting bloc et lorsque mon entraîneur me dit d’y aller, je plonge dans l’eau glacée de la piscine !  

À chaque séance d’entraînement, je nage derrière mes camarades dans le même couloir d’eau, luttant pour suivre le rythme et remarquant avec envie avec quelle facilité l’heure d’entraînement passe pour celui qui n’est pas le plus lent dans le couloir, mais plutôt le plus rapide dans le couloir lent. J’imagine la sensation de détente d’avoir les pieds qui entrent dans l’eau à chaque mouvement de jambes en tenant sa planche, la joie de la nage libre sans se soucier de pousser fort ou de récupérer correctement, et je ressens même la liberté qu’éprouvent tous ceux qui ne sont pas intéressés par la compétition et qui veulent juste profiter du plaisir de glisser dans l’eau. 

Ce serait génial d’être le meneur à l’entraînement mais, en étant le plus lent dans le couloir d’eau, on essaye désespérément de suivre les pieds du nageur de devant. Mais quelque part nous apprécions ce rôle : cela nous encourage à aller plus vite et nous empêche de céder à la paresse. 

Parfois, cependant, il est bon de se souvenir de ce que ça fait de nager lentement, ces séances d’entraînement paresseuses pendant lesquelles on ne se soucie pas du chrono et où l’on peut vraiment profiter de chaque longueur ! 

Après tout, tant qu’il existe un prix de la « tortue » pour le nageur le plus lent, on peut se permettre d’être le plus lent du couloir d’eau ! 

Author

Écrit par:

Valeria Molfino

Valeria Molfino is a 30-year-old with lots of stories to tell. She is a keen swimmer and runner but, above all, passionate about writing. She has always been a Blogger and loves to observe and describe people and their relationships, grasping all the most deeply hidden nuances and connections. She has a degree in Media Languages to give her a deeper understanding of communication and a Master’s in Multimedia Communication, so that she can express herself more methodically and concisely. For her swimming is not just a sport, but a means of expressing freedom and lightness.

POUR TOUT SAVOIR SUR LA NATATION

REJOIGNEZ-NOUS ET RECEVEZ TOUTES LES DERNIERES ACTUS!

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...

Que diriez-vous d’un accès privilégié au contenu exclusif arena?

REJOIGNEZ NOTRE COMMUNAUTÉ !

Inscrivez-vous à la newsletter. Vous serez le premier à lire les nouveautés et à découvrir les offres exclusives réservées aux membres.

wave