fbpx

Emmanuelle Richard et le SWIMRUN

Actualités et Compétitions
Écrit par: Arena at 13 février '17 0
You are reading: Emmanuelle Richard et le SWIMRUN

A tout juste 25 ans, Emmanuelle Richard a un vie bien remplie. Interne en chirurgie à Nîmes, elle s’entraîne quotidiennement pour sa passion, le swimrun. En un an, elle a déjà participé à 6 courses et ne compte pas s’arrêter là 🙂
Son prochain grand défi ? Le NORSEMAN en août prochain…

Son récit…

Je ne voulais pas d’un seul sport, alors 3 enchaînés me paraissait être une bonne option. J’ai alors commencé à m’entraîner avec les Catalans qui m’ont amené progressivement (et avec patience) au triathlon.

Après quelques temps, j’ai finalement trouvé LE SPORT parfait pour moi, le SWIMRUN (comme son nom l’indique, il s’agit d’une discipline alternant natation et course à pied). C’est un sport exigeant mais qui vaut vraiment le détour (et c’est accessible à tous, avec des distances très variables).

LANCEZ-VOUS !

« JE NE SAIS PAS NAGER »
C’est l’excuse que tous les borderlines se trouvent pour ne pas se mettre au triathlon. Si vous aussi, vous appréhendez la partie natation, sachez que le triathlète « Lambda » n’est ni nageur, ni cycliste. Mais avec de l’entraînement, rien n’est impossible !

Pour le vélo, j’ai eu un véritable coup de cœur. Comment ne pas rester accroché au vélo de route lorsque l’on en a touché un ?

Si j’avais su qu’un jour je ferais partie de ces types en collants qui nous ennuient sur les routes, je n’y aurais jamais cru !

Essayez, vous verrez comme la nature s’offre à vous ! 

Mon vrai souci, c’est que je ne peux malheureusement pas rivaliser avec les triathlètes car en parallèle, je suis en internat de chirurgie. Être sportif relève vraiment du défi chaque jour et les horaires d’entraînements sont très limités et empiètent sur ma vie personnelle. Sortie en vélo les lendemains de garde, natation après le travail, et course à pied… le reste du temps ?

L’HIVER DU TRIATHLETE

L’hiver d’un triathlète ça peut vouloir dire beaucoup de chose : trêve hivernale, sport indoor, séances de pistes uniquement, home trainer …

Comment gérer les entrainements quand on finit tard et qu’il fait noir (et (très) froid…) ?

Pour ma part le refuge c’est : LA PISCINE ! Adieu les joies de l’eau libre, bonjour longueurs interminables dans le bassin.

LES ENTRAÎNEMENTS

NATATION

Pour le triathlon : 

Séances par le super coach natation du club de tri de Nîmes. Elles sont axées sur les 4 nages, et un entraînement plutôt de type mixte à partir d’un test 800m.

J’utilise aussi les conseils du blog arena qui me guident. Je mets toujours la composante vitesse et endurance dans la même séance, sans oublier un peu de technique.

Pour le Swimrun : 

Séances proposées par la GRAVITY-race axées sur l’endurance (souvent très longues) autour des plaquettes et du pullbuoy. C’est une excellente référence, avec des séries très répétitives mais structurées intelligemment.

Pour le Norseman : 

Pyramides longues ou séries longues avec un peu de variation de vitesse et utilisation de matériel limitée.

VELO

Peu de séances spécifiques, juste des sorties de 1 à 2h avec un peu de dénivelé. Je profite du froid pour goûter un peu aux conditions du Norseman, même si j’en suis bien loin (8 heures et plus à prévoir sur la selle…). Le noir rattrape systématiquement mes sorties vélo !

COURSE A PIED

Je refuse le marathon/semi qui pourtant donne une bonne référence et permet de travailler la régularité, le cardio et la bonne notion de distance. Je garde quelques séances de pistes fractionnées et petits footing (trop rares…) et je compte sur 3 trails mi-longs pour me donner un fond suffisant (SantéLyon, Romeufontaine, Trail du Vignoble).

RETOUR A L’AIR LIBRE

J’attends avec impatience que les températures augmentent pour pouvoir retrouver la mer et les lacs…L’eau libre c’est une liberté, on découvre d’autres sensations. J’espère pouvoir nager en extérieur en mars, avec ma combinaison bien-sûr 😉

LE DEFI

Au début, le NORSEMAN, c’était « pour le fun ». Inscription faite en 5 minutes et pour 10 euros à une œuvre caritative (Médecins du monde).

Quelque temps plus tard, je reçois le fameux message « WE HAVE A SLOT FOR YOU« …impossible alors de refuser ce nouveau défi.

Même si j’ai très peu de temps pour m’entraîner, j’accroche l’idée d’être finisher.

Ma famille se prépare presque autant que moi pour le défi, c’est incroyable de partager cette aventure avec eux.

Je participe fin mars au swimrun Costa Brava (Espagne), swimrun Engagin (Suisse) puis Ötillo world séries en Croatie, sans oublier la swimrun du Lac du Salagou. Suivrons ensuite les triathlons 🙂 !

Hâte d’enfiler la combi de tri !

A très vite pour de nouvelles aventures !
Merci ARENA <3

Author

Écrit par:

Arena

POUR TOUT SAVOIR SUR LA NATATION

REJOIGNEZ-NOUS ET RECEVEZ TOUTES LES DERNIERES ACTUS!

YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...

Que diriez-vous d’un accès privilégié au contenu exclusif arena?

REJOIGNEZ NOTRE COMMUNAUTÉ !

Inscrivez-vous à la newsletter. Vous serez le premier à lire les nouveautés et à découvrir les offres exclusives réservées aux membres.

wave